Marcianne BLÉVIS

2 rue Leneveux
75014 Paris
01 45 45 03 02
marcianne.blevis@orange.fr

Alain LEMOSOF

3 rue Lucien Sampaix
75010 Paris
06 81 18 62 44
alain.lemosof@free.fr

Hélène OPPENHEIM-GLUCKMAN

136 avenue du Maine
75014  Paris
01 43 35 47 76
hoppenheim@orange.fr

Le 2e lundi du mois
à 21h
au local
1re réunion le 09 janvier
09/01, 10/02, 10/03, 12/05

Revenir sur un certain nombre d’enjeux essentiels qui ont émergé dans le mouvement psychanalytique au cours des années 1950, en comprendre les soubassements cliniques et la logique, les conflits qu’ils ont engendrés ainsi que les théorisations novatrices qu’ils ont ensuite permis, est une tâche importante aujourd’hui pour les psychanalystes confrontés à de nouvelles questions cliniques.
En France, ces questionnements, en particulier autour de la question de la place de la parole et du langage en psychanalyse, ont abouti à la scission entre ce qui allait devenir le champ lacanien et une orientation freudienne plus orthodoxe. Dans d’autres lieux, comme l’Angleterre, des théorisations à partir de la clinique de l’archaïque donnaient une place importante à l’affect, au corporel, à l’environnement, et aux interactions entre l’analyste et son patient. Ces diverses orientations du mouvement psychanalytiques ont évolué sans généralement paraître se rencontrer et les courants contemporains de la psychanalyse en portent la marque.
Interroger leurs apports, leurs richesses, leurs limites, parfois leurs impasses, et leurs devenirs, les confronter pour enrichir notre pratique clinique, est l’enjeu principal de notre séminaire.

 

Nous proposerons des lectures croisées de textes d’analystes contemporains articulées autour de questions à mettre au travail telles que, par exemple, l’intersubjectivité, l’objet, les processus de changement dans la cure, etc.

Prendre contact avec l’un d’entre nous.