Patrick GUYOMARD
6, square du Roule
75008 Paris
Tél. : 06 20 31 58 10
Six jeudis dans l’année
à 21h15
au local
1re réunion le 5 novembre
05/11, 19/11, 07/01, 21/01, 04/02, 04/03
L’enseignement de Lacan, c’est ce qu’il appelait lui-même son Enseignement. Trente ans de séminaires, des “Écrits”, une œuvre à bien des égards sans égal. Le savoir de la psychanalyse, qui peut s’enseigner, à l’université ou ailleurs, rien à voir avec le savoir du psychanalyste, qui, lui, fait référence à ce que l’expérience de l’inconscient lui a enseigné. Mais en quoi une expérience fait-elle enseignement ?
L’enseignement de Lacan, c’est aussi ce qu’il enseigne et transmet de son rapport à la psychanalyse. En quoi il fait « enseignement », et pas au titre d’un savoir transmis. Le style, la parole, la présence de Lacan imposent que ce qu’il enseigne subvertisse, s’agissant de l’inconscient et du savoir inconscient, l’enseignement. Le désir de Lacan n’est ni extérieur ni étranger à ce qu’il veut enseigner. Il le revendique jusqu’à en imposer le concept.
L’enseignement-de-Lacan, c’est aussi un nom-du-père. Le nom dont on se réclame et s’autorise, ce qui fait loi ou fait doctrine. Une métaphore qui produit des signifiants et recouvre les ressorts mêmes de son opération. Le sinthome de Lacan est autre.

On s’inscrit en me téléphonant ou en m’écrivant.