Jean-François SOLAL

37, square Saint-Charles
75012 Paris
Tél. : 01 43 42 92 04

Le 1er vendredi du mois
à 21h
au local
1re réunion le 2 octobre

La recherche de plaisir (Lust) chez Freud est-elle l’enjeu de l’activité humaine ? Freud pense plutôt que notre vie psychique est guidée par l’évitement du déplaisir. Au fondement économique du principe de constance, s’adjoint le plaisir qualitatif des pulsions sexuelles.
Entre l’évitement du déplaisir pour le bébé et le plaisir narcissique de l’enfant, la qualité du plaisir n’est pas la même. Entre un plaisir « raisonnable », où liaison et déliaison alternent, et la jouissance sans entrave d’un sujet « addict », par exemple, on ne parle pas du même plaisir : un plaisir assigné au sexuel d’un côté, une jouissance (Genuß) sans limite de l’autre côté.
Si la pulsion manque l’objet et répète son circuit dans le vain espoir de le retrouver, la relation d’emprise, la relation perverse tentent de soumettre l’objet au seul plaisir, à la jouissance de celui qui l’exerce. Ce plaisir de la répétition, cette jouissance, Lacan l’identifie à la pulsion de mort.
Plaisir et déplaisir s’entremêlent ; Eros ne se soumet pas à Thanatos : Freud en convient à propos du plaisir masochiste.
La pratique de la psychanalyse en témoigne aussi : plaisir et jouissance sont actualisés dans le transfert et soumettent parfois l’analyste à des turbulences quand le principe d’abstinence est transgressé.

Ce séminaire est ouvert aux membres et auditeurs libres. On s’inscrit par téléphone.

Bibliographie
– Sigmund Freud : « L’expérience vécue de satisfaction » (« Projet d’une psychologie » in Lettres à Wilhelm Fliess, 1887-1904) ; Trois essais sur la théorie sexuelle (ch. 2 « La sexualité infantile » et ch. 3 « Les reconfigurations de la puberté ») ; Au-delà du principe de plaisir (notamment ch. 6 et 7) ; Le moi et le ça (ch. 4 « Les deux espèces de pulsions ») ; Névrose, psychose et perversions (chapitre « Le problème économique du masochisme »).
– Donald W. Winnicott : Jeu et réalité (chapitre 6 « L’utilisation de l’objet ») ; De la pédiatrie à la psychanalyse (ch. 21 « L’observation des jeunes enfants dans une situation établie »).
– Jacques Lacan : Séminaire, livre VII, L’éthique de la psychanalyse (en particulier la 1re partie « Introduction de la Chose » et la 3e partie « Le paradoxe de la jouissance »), Séminaire, livre XI, Les quatre concepts fondamentaux de la psychanalyse (en particulier la 1re partie « L’inconscient et la répétition »).