Agnès VERLET

9, rue de Navarre
75005 Paris
Tél. : 01 43 31 40 14
06 87 17 68 33
averlet@wanadoo.fr

Le 2e jeudi du mois
à 21h15
au local
1re réunion le 10 octobre

Avec la collaboration de Monique BOUCHILLOUX et Marianne ROSE

La première année nous a amenés, à partir de Lacan et Aragon, à explorer les rapports qu’entretient la fiction avec certains aspects de la clinique et de la théorie psychanalytiques, en abordant trois points dans lesquels la fiction littéraire est une métaphore, dont Aragon dit qu’elle est « la même chose mais autrement » pour atteindre « au-delà de la lettre des mots, le sang des choses » (Le Fou d’Elsa) : le trauma, à partir du Lambeau de Philippe Lançon ; la construction, à partir de la Grande Arche de Laurence Cossé et de l’œuvre architecturale et écrite de Paul Andreu ; et la perversion avec la Déposition de Pascale Robert-Diard.
La deuxième année reprendra et approfondira ces thématiques en explorant deux champs dans lesquels la fiction intéresse la clinique et la théorie analytiques :
– L’histoire (collective et individuelle) et la fiction dans les temporalités et les modalités de la narration : récit historique, romanesque, autobiographique ; histoire, témoignage et écriture de l’histoire ; récit post-traumatique ; oralité et écriture. Nous aborderons ces thématiques en repartant du Retour à Lemberg de Philippe Sands.
– La transmission de la psychanalyse dans sa théorisation et sa pratique à partir de Freud et la Gradiva de Jensen : les rapports de Freud avec la littérature sont bien connus, mais son choix et son utilisation du texte de Jensen nous amèneront à interroger, plus largement, son rapport à la fiction (roman, théâtre, mythes, contes…) et sa fonction dans l’élaboration théorique et la transmission, autant que dans la pratique analytique (la sienne, la nôtre).
Nous remplacerons le séminaire de juin par une journée de travail un samedi, à la SPF, où les participants auront l’occasion de développer une question qu’ils auront élaborée pendant ces deux années. En cours d’année ou à l’occasion de cette journée, nous ferons également appel à des intervenants extérieurs au séminaire.

Le séminaire est ouvert aux membres et aux auditeurs libres de la SPF.

Bibliographie :
– Pierre Fédida, L’Absence, Gallimard, NRF, 1978.
– Freud, Délires et rêves dans la Gradiva de Jensen ; Cinq psychanalyses.
– François Hartog, Évidence de l’histoire, Gallimard, Folio/Histoire, 2005.
– Pascal Quignard, L’Enfant d’Ingolstadt, Grasset, 2018.
– Philippe Sands, Retour à Lemberg, Albin Michel, 2018.
– Agnès Verlet, « En cheminant avec Gradiva », Les Lettres de la SPF, n° 10, 2003.