Catherine BERGERET-AMSELEK

59, boulevard des Invalides
75007 Paris
Tél./Fax : 01 45 67 64 68 – 06 22 81 36 67
cbergeretams@free.fr

Le 3e lundi du mois
à 20h45
au local
1re réunion le 15 octobre

Après avoir exploré les crises existentielles de l’aube au crépuscule de la vie, suivant une chronologie fictive pour l’inconscient qui ignore le temps, ce séminaire propose pour sa douzième année consécutive de continuer d’approfondir ce qui pourrait s’appeler « une clinique de l’archaïque », mais aussi « une clinique de l’extrême »…

À travers des textes de Winnicott, Ferenczi, Little, Balint, Khan et Searles, nous avons mis en jeu un certain nombre de questions qui reviennent toujours dans nos pratiques : existe-t-il plusieurs formes de régression ? Peut-il y avoir cure analytique sans régression ? Quelles sont les caractéristiques des transferts (transferts archaïques ? prégénitaux ? œdipiens ?) ? N’est-il pas important de distinguer transferts et relation ? Quel est alors le statut de l’interprétation ? Qu’est-ce qui fait analyse ? Est-on analyste tout le long d’une cure ? Quelle est l’importance du désir de l’analyste et du cadre (cadre imaginaire, symbolique et réel) ?

Tout en gardant à l’esprit une théorie de la maturation comme guide de notre pratique clinique, nous référant en cela à Winnicott,nous continuerons à nous intéresser à la clinique de l’autisme et à celle de la maladie d’Alzheimer (quel lien entre les deux ?). Nous interrogerons aussi les cures d’analysants souffrant de troubles somatiques faisant ressortir une organisation psychique où l’affect est « étranglé » ou évacué, n’arrivant pas à se lier à une représentation. Dans tous ces cas de figure, « l’archaïque », autrement dit l’originaire, émerge tout particulièrement impliquant l’analyste dans le feu des transferts, l’obligeant à une auto-analyse permanente, attentif à son contre-transfert. Nous nous référerons pour cela aux travaux de Joyce McDougall, et plus précisément à son « théâtre du corps », si éclairant sur ces questions.

Comme les années précédentes, nous accueillerons des invités de différentes écoles et d’horizons divers, dont les travaux originaux pourront nous faire progresser dans notre réflexion.

L’implication active des participants à ce séminaire est indispensable, des lectures seront indiquées au fur et à mesure de notre avancée.

Pour s’inscrire, merci de me téléphoner après 21h ou de m’envoyer un mail.