Dans un environnement qui favorise la virtualisation de l’autre, de nouvelles formes de malaise apparaissent, symptôme d’un enfermement solitaire dans des prisons narcissiques. L’ivresse du pire, qui a conduit à une surenchère effrénée dans la progression de l’horreur est-elle derrière nous ? À partir de son expérience clinique, et de la mise au jour d’une spirale d’autodestruction animée par la haine de soi, Ghyslain Lévy rappelle en quoi l’ombre des catastrophes totalitaires du xxe siècle hante toujours le sujet. Face à la force de cette pulsion de cruauté, demeure-t-il un reste irréductible dans l’homme qui puisse ne pas céder ?

Ghyslain Lévy est psychanalyste, membre du Quatrième Groupe. Il est l’auteur de nombreux livres, parmi lesquels : La Pratique de l’analyste, Paris, Retz, 1989 ; Eugène O’Neill ou l’inconvenance de vivre, Paris, Anthropos, 1994 ; L’Invention psychanalytique du temps, Paris, L’Harmattan, 1996 ; Au-delà du Malaise. Psychanalyse et barbaries, Toulouse, Érès, 2000.


Parution : 03 février 2010
ISBN : 9782915789515
Pagination : 264 pages
Prix : 22.4 €