La psychose révèle les impasses de la subjectivité et les limites des différents modèles qui cherchent à l’appréhender. La transmission de l’identité et ses pathologies conduisent l’auteur à s’interroger sur la pertinence de la clinique. Le lien entre l’histoire et la généalogie est compris comme un rapport, au sein d’un même sujet, entre permanence et changement.
Cet essai rigoureux propose une recherche passionnante sur la dimension subjective comme point de résistance au discours et sur les conséquences de ce choix dans les rapports entre la psychanalyse et les sciences humaines (histoire, anthropologie, linguistique, philosophie…).

Maurizio Balsamo, psychiatre et psychanalyste, membre titulaire de la Société psychanalytique italienne, est maître de conférence en psychopathologie et en psychanalyse à l’université Paris 7-Diderot. Il est l’auteur de nombreux ouvrages d’épistémologie et d’histoire de la psychanalyse en italien, dont en français : Freud et le destin, PUF, 2000 ; Psychanalyse de la destructivité (en coll.), Dufour-Krief, 2006 ; La Pensée interdite (en coll.), PUF, 2009.


Parution : 17 mars 2010
ISBN : 9782915789584
Pagination : 226 pages
Prix : 22.4 €