Si nous tous, êtres humains, sommes le texte du monde, nous devons d’abord apprendre à nous lire nous-mêmes, c’est-à-dire à nous voir comme des poèmes.
Jean-Michel Rabaté nous guide dans cette exploration, en développant une théorie originale des rapports entre littérature et psychanalyse tels qu’on peut les penser à la suite de Lacan. Il nous introduit à une poétique du vécu, où le langage se noue au corps, où le rire et l’affect occupent une fonction centrale.
La seule pièce de théâtre de James Joyce, un roman énigmatique de Maurice Blanchot, les intuitions de Virginia Woolf, mais aussi les écrits de Gide, Rim­baud, ­Breton, Éluard, ­Valéry, T. S. Eliot, Bataille, comme les œuvres de Nietzche, ­Heidegger, Aristote et Spinoza font partie des textes que l’auteur nous entraîne à écouter pour saisir la jouissance de l’écriture. Car lire, c’est écouter, apprentis que nous sommes, le soleil dans l’œil.


Parution : 18 septembre 2019
ISBN : 978-2-37206-051-6
Pagination : 220 pages
Prix : 21 €