Psychanalyste, membre de la Société psychanalytique de Paris, Sidney Stewart (1919-1998) fut, en 1942, l’un de ces jeunes combattants américains de la guerre du Pacifique faits prisonniers par l’armée japonaise. Durant quatre ans, d’un camp à l’autre, des Philippines au Japon et en Corée, il a connu l’atrocité des privations et des humiliations, et le déchaînement d’une sauvagerie qui en a poussé plus d’un à l’animalité. Unique survivant de son camp, il écrivit, à son retour, Give Us This Day (Nous sommes restés des hommes, publié ici en première partie) pour rendre hommage à ses compagnons de souffrance, « pour essayer de comprendre et de faire savoir comment les êtres humains s’efforcent de vivre et de survivre dans ces situations inhumaines extrêmes » (Joyce McDougall) et pour, grâce au récit – comme on le fait dans l’analyse –, restituer à chacun sa part de subjectivité.
La deuxième partie rassemble des articles tirés de sa pratique audacieuse avec des patients ayant, comme lui, vécu d’importants traumatismes. L’affrontement à la vérité ne s’est jamais séparé chez lui du besoin impérieux de sublimation, qu’il a manifesté dans ses multiples activités d’artiste.


Parution : 23 mars 2009
ISBN : 9782915789454
Pagination : 288 pages
Prix : 21.3 €