La confrontation aux limites de l’expérience humaine à ce que le sujet peut supporter, accepter, souvent avec fièvre et angoisse, voici ce que Daniel Oppenheim interroge de façon magistrale par l’étude de treize textes littéraires qui relatent tous une expérience-limite. La mort ou la déchéance de l’être aimé, la torture d’une mère, le coma, le sexe à l’excès, le meurtre à répétition, la dépossession totale, se lisent chez Bataille, Beckett, Blanchot, Conrad, Faulkner, Flaubert, Shapiro… Autant d’expériences littéraires et traumatiques qui entrent en résonance avec la pratique psychanalytique.

Daniel Oppenheim, psychiatre et psychanalyste, exerce à l’Institut Gustave-Roussy (Villejuif), au département de cancérologie pédiatrique. Il est membre de la SFCE (Société des cancers de l’enfant) et de la SPF (Société de psychanalyse freudienne). Il a notamment publié : L’enfant et le cancer: la traversée d’un exil, Bayard, 1996 ; Ne jette pas mes dessins à la poubelle. Dialogues avec Daniel, traité pour une tumeur cérébrale, entre 6 et 9 ans, Seuil, 1999 ; Dialogues avec les enfants sur la vie et la mort, Seuil, 2000 ; Parents en deuil. Le temps reprend son cours, Érès 2002 ; Grandir avec un cancer. L’expérience vécue par l’enfant et l’adolescent, De Boeck, 2003 ; Héritiers de l’exil de la Shoah, Érès, 2006.


Parution : 09 novembre 2007
ISBN : 9782915789317
Pagination : 238 pages
Prix : 20.3 €