Préface de Michel Tort

Anne Levallois, psychanalyste et anthropologue, interroge avec grande finesse la spécificité et les conditions de la pratique analytique. Le transfert et ses limites, mais aussi l’étonnement et la liberté font partie de ces objets d’étude. Elle revient également sur l’histoire du mouvement psychanalytique français et ses scissions dominées par la question de la transmission. Plus généralement, elle confronte la psychanalyse avec l’histoire en mettant en perspective la place de la psychanalyse pour les historiens, comme le statut de l’Histoire pour les psychanalystes.
Ainsi, par ses études critiques, Anne Levallois (1935-2006) nous expose la singularité de la psychanalyse et de son inscription dans le collectif, l’Histoire, la société.
Psychanalyste, Anne Levallois interroge les conditions de la pratique psychanalytique certes à travers les questions telles que le transfert et ses limites, le transmission de la parole, mais aussi celles du pouvoir dans l’institution, notamment le problème de la passe et des jurys d’agrément, les signifiants liés au sexe de la femme. Anthrologue, elle confronte la psychanalyse à l’histoire, en interrogeant l’histoire des Annales et la psycho-histoire et en montrant que c’est par une appréhension nouvelle de la singularité que  la psychanalyse et l’histoire se rejoignent.
Ainsi, par ses études critiques, Anne Levallois (1935-2006) inscrit la psychanalyse dans l’histoire sociale et la psychologie collective.


Parution : 17 octobre 2007
ISBN : 9782915789324
Pagination : 280 pages
Prix : 20.3 €