La contradiction actuelle entre une invitation trompeuse à la libération sexuelle et la résurgence du puritanisme défendu par de nouvelles idéologies destructrices (identitarisme, complotisme, djihadisme) conduit à un fonctionnement pervers du surmoi. Si la névrose n’a pas disparu, elle se voit débordée par un trouble existentiel proche de la détresse. Les états limites deviennent un fonctionnement prévalent.
Notre culture ne parvient pas à intégrer que la féminité d’un homme n’est pas exactement celle d’une femme et que la masculinité d’une femme n’est pas celle d’un homme. Le complexe d’Œdipe est structurellement déformé. Face à ce constat, François Richard propose d’entendre, dans la clinique des patients présentant un état limite, un trouble de la subjectivation entre sexe et genre.
À partir de sa grande expérience de psychanalyste et de ses nombreux travaux notamment sur l’adolescence, François Richard éclaire, dans cet ouvrage riche, les formes contemporaines du malaise dans la culture et ses effets.


Parution : 13 octobre 2021
ISBN : 978-2-37206-065-3
Pagination : 240 pages
Prix : 21 €