Dès le 16 mars 2020, premier jour du confinement, Ghylsain Lévy prend des notes quotidiennes aussi bien de l’épreuve de confinement à traverser, que de cette expérience pour lui inédite : se tenir à la pratique quotidienne de séances analytiques par téléphone.

Sous forme d’ « instantanés photographiques », ce journal raconte comment cette pratique analytique fut l’occasion de surprises et de créations, et vint interroger des aspects jusque-là convenus de la psychanalyse. Il saisit aussi la réalité du confinement et du dé-confinement d’un homme qui tente de retenir la vie, de partager l’espoir d’une issue, puis de porter la plus grande attention à ce passage de l’angoisse à la fureur collectives. Les rues vides, le danger de mort qui guette, l’interdit de contact, un retour du sacré, et la violence, comme confusion entre contaminant/contaminé, dévorant/dévoré, vivant/mort, qui infecte les liens et attaque limites et interdits.


Parution : 06 janvier 2021
ISBN : 978-2-37206-062-2
Pagination : 120 pages
Prix : 18 €