Jules Barbey d’Aurevilly (1808-1889) occupe une place à part dans la littérature du xixe siècle. Patrick Avrane, par des analyses mêlant érudition littéraire et compétence psychanalytique, dévoile un homme d’exception et la richesse de l’œuvre.
Personnage paradoxal, partisan de l’extrémisme catholique, hanté par l’étrange, les souvenirs de l’Ancien Régime et les mystères de la féminité, Barbey d’Aurevilly fait scandale en publiant les Diaboliques et Un prêtre marié, ou en dressant des portraits au vitriol de ses contemporains dans les journaux et revues de son temps. Esprit libre et indépendant, solitaire et singulier, il ne cesse d’intervenir dans des domaines différents : journaliste, critique d’art, théoricien du dandysme, polémiste redoutable et redouté, écrivain respecté. Son écriture ensorcelante et flamboyante révèle l’une des plus belles proses de la langue française.
Une présentation de ses œuvres, une chronologie et une bibliographie complètent cette précieuse biographie.

Patrick Avrane est psychanalyste et spécialiste de la littérature française du xixe siècle. Il a publié Un divan pour Phileas Fogg, Paris, Aubier, 1988 ; Jules Verne, Paris, Stock, 1997 ; L’Enfant chez le psychanalyste, Paris, Louis Audibert, 2003 ; Sherlock Holmes et Cie, détectives de l’inconscient, Paris, Louis Audibert, 2005.


Parution : 17 mars 2005
ISBN : 9782915789171
Pagination : 158 pages
Prix : 15.3 €