Comment transmettre la force non tranquille de la méthode freudienne quand le climat est si joliment tempéré ? Comment entendre la sauvagerie inconsciente quand elle est domestiquée par la santé mentale ?
Patrick Lacoste s’appuie sur les textes fondateurs de la psychanalyse. Il montre que ceux qui veulent la ranger dans les tiroirs de l’Histoire tentent d’en gommer son originalité. De brillantes analyses sur le meurtre, le temps, le fétichisme, la fiction, l’intime, l’étrange et la parole en soulignent la singularité. Lutte contre les souffrances de l’âme, mais aussi travail de culture et libre exercice de la parole et de la pensée, la psychanalyse rencontre périodiquement la résistance de l’opinion.
Par son expérience clinique et la forte consistance de sa pensée, Patrick Lacoste nous entraîne au cœur de ce métier rare et exigeant, profondément humain.

Patrick Lacoste est psychiatre et psychanalyste, chargé d’enseignements à l’Université Paris 7 et à l’École des Hautes Études en Sciences sociales. Il a publié : Il écrit. (Une mise en scène de Freud), Galilée, 1981 ; La Sorcière et le transfert (Sur la métapsychologie des névroses), Ramsay, 1987 ; L’Étrange cas du Professeur M. (Psychanalyse à l’écran), Gallimard, 1990 ; Contraintes de pensée, contrainte à penser (La Magie lente), PUF, 1992 ; L’Animal écran, avec Jean-André Fieschi et Patrick Tort, Éditions du Centre Pompidou, 1996 ; Liberté sur paroles (Actualités freudiennes), Circé, 1998 ; Brèches du regard (Contribution psychanalytique à la culture de l’image), Circé-Poche, 1998.
Corédacteur de la revue L’Inactuel, il a également traduit et commenté : Sigmund Freud, Vue d’ensemble des Névroses de transfert, Gallimard, 1986 ; Lucille B. Ritvo, L’Ascendant de Darwin sur Freud, Gallimard, 1992.


Parution : 01 avril 2006
ISBN : 9782915789218
Pagination : 264 pages
Prix : 20.3 €