Édith BÉGUIN
5, rue Vicat
38000 Grenoble
Tél. : 04 76 01 12 93
Philippe PORRET
8, rue Joseph Chanrion
38000 Grenoble
Tél. : 06 73 90 63 52
philippe.porret@gmail.com
Estelle PORRET
8, rue Joseph Chanrion
38000 Grenoble
Tél. : 06 73 90 63 52
estelleporret75@gmail.com
Première réunion : janvier 2021
En collaboration avec Myriam GERMAIN

Le suicide est une question sur laquelle le silence pèse et qui donc isole les proches, les professionnels qui y sont confrontés aussi. Le poids de la culpabilité (pouvant traverser les générations), le sens de l’acte posé qui échappe – au moins en partie – participent de ce silence et de cet isolement.
Se donner la mort ? Troublante expression… Drame ou salut, acte de liberté ou de contrainte, le suicide reste un passage dont la violence soudaine appelle le respect. Demeure une part d’insu dans l’invivable qu’il révèle. « Il n’y a pas d’explication qui tombe sous l’emprise des mots », écrivait Louis Guilloux à Albert Camus.
On essaiera dans ce séminaire d’en aborder l’éthique et l’énigme douloureuses à partir de la littérature, de l’expérience des écrivains confrontés à cette question dans leurs œuvres (Werther, Anna Karénine, Madame Bovary, Ivanov, la femme de Gilles…), ou dans leur existence (Cesare Pavese, Stefan Zweig, Vincent Van Gogh, Nicolas de Staël, Paul Celan, Primo Levi…). Nous croiserons ce champ d’expérience avec celui de la clinique psychanalytique (Freud, Ferenczi, Winnicott, Sabina Spielrein, Lacan…).
Nous ouvrons cette réflexion aux psychanalystes et cliniciens ainsi qu’aux profes-sionnels confrontés à ces drames humains dans leur quotidien (santé au travail, santé scolaire, associations de prévention, etc.). Aux frontières de l’impossible, de l’impensable et de l’indicible, ce séminaire veillera à une modestie de ton et de propos dans le cheminement de son travail.

Pour s’inscrire, contacter l’un de nous pour un échange préalable.