Collège pour la transmission de la clinique psychanalytique

Le Collège pour la transmission de la clinique psychanalytique a été fondé pour répondre à la nécessité de penser l’articulation entre formation des psychanalystes et transmission de la psychanalyse. Il tient compte de la particularité de cette tâche qui ne saurait s’opérer sur le modèle universitaire, ni se dérober aux paradoxes du transfert.
Le Collège est un lieu d’expérimentation et de recherche d’une voie de transmission de la psychanalyse autre que dogmatique ou académique. Il ouvre un espace de travail à destination des membres adhérents et adhérents praticiens de la SPF, et prend la forme de propositions de mise au travail permettant aux analystes d’être acteurs de leurs propres attentes de formation, dans un état d’esprit de rencontre, d’ouverture et de lien.
Le Collège est un temps de convergence des volontés de travail pour la psychanalyse. Il propose des conférences, des séminaires cliniques, des groupes cliniques et des groupes de travail. Il est animé par un « bureau » composéde cinq membres, et renouvelé pour moitié tous les deux ans.

Le Collège est réservé aux membres adhérents et adhérents praticiens de la SPF, après un entretien avec un des analystes des séminaires du mercredi.

Bureau du Collège

Il est animé par : Sandra Hueber, Laurent James, Laurence Kunovsky, Bruno Secchi et Lavinia Stéfani.
Contact : bureauducollegespf@gmail.com ou par téléphone (voir l’annuaire de la SPF).

Réunion de rentrée

Samedi 22 septembre 2018, de 14h à 16h30, au local de la SPF
Cette réunion sera l’occasion de présenter les perspectives de travail pour 2018-2019. Nous y engagerons, pour commencer l’année, une réflexion sur ce qui peut faire transmission dans la participation à des groupes de travail ou de lecture dans le cadre du Collège.

Séminaires du mercredi

Ils se déroulent à l’USIC, 18 rue de Varenne, 75007 Paris, de 21h15 à 22h45.

– Freud analyste
Patrick Guyomard et Catherine Muller

Le cas de l’Homme aux rats, la première cure conduite selon la technique de l’asso-ciation libre, et dans laquelle la règle fondamentale est présentée au patient comme la seule condition à laquelle l’engage le traitement, sera le thème du séminaire. Cette névrose est pour Freud plus compliquée à comprendre que l’hystérie, mais il trouve que c’est « le sujet le plus intéressant et le plus fécond de la recherche analytique ». Nous avons la chance de posséder les notes prises au jour le jour par Freud durant cette cure. Nous lirons le récit des six premières séances dans le Journal d’une analyse édité au PUF ainsi que la version du récit clinique de ces séances dans les Cinq psychanalyses. Les six réunions du séminaire seront consacrées à l’étude des séances sous la double version : journal clinique et rédaction dans le récit d’une cure.
Mercredis 3 octobre 2018, 5 décembre 2018, 9 janvier 2019, 6 février 2019, 13 mars 2019, 3 avril 2019.

– Ces cures qui nous ont changés
Martine Bacherich et Jean-François Solal

Au cours de notre cheminement des trois dernières années, deux notions ont pris du relief : la répétition et la transformation. La répétition, du fait même de son insistance, si désespérante parfois, incarne pourtant ce qui résiste à être entendu, est assurément promesse de nouveauté. La transformation, effectuée selon différentes modalités et occurrences, les plus inattendues, comme nous l’avons constatée, est promesse de changement. Il concerne patient et analyste dans l’aventure de la cure et aussi de notre pratique. Nous prolongerons cette année encore notre réflexion sur les effets produits : changements dans la cure et cures qui nous ont changés.
Mercredi 17 octobre 2018 : Patrick Guyomard (SPF)
Mercredi 21 novembre 2018 : Martine Lerude (Psychiatre, psychanalyste, ex-présidente de l’ALI, Martine Lerude travaille dans le groupe “Psychanalyse de l’enfant et de l’adolescent fondé par Jean Bergès. Dernier article : « Comment se pose, à l’ère d’Internet généralisé, la question des identifications ? »)
Mercredi 19 décembre 2018 : Jean-Pierre Bouleau (Psychiatre, psychanalyste, président de la Fédération des Ateliers de Psychanalyse)
Mercredi 27 mars 2019 : Marie-Christine Moulier (SPF)
Mercredi 17 avril 2019 : Monica Broquen (SPF)
Mercredi 22 mai 2019 : Hélène Trivouss-Widlöcher (Psychiatre, psychanalyste, membre titulaire de l’APF, Hélène Trivouss-Widlöcher s’intéresse à l’histoire de la psychanalyse et la pensée juive. Dernier article : « L’humour en tête ».)

Rencontres du samedi

Au local de la SPF, de 10h à 12h30 et de 14h à 17h. Les samedis matin seront destinés à un travail sur la pratique clinique contemporaine. Il s’agira d’y apporter des éléments de notre pratique pour les questionner, les penser ensemble et les mettre en lien avec des repères théoriques. Les samedis après-midi seront consacrés à un travail de lecture de textes de Freud sur la technique analytique. Cette année en effet, nous proposons dans un souci de cohérence entre clinique et théorie que les thèmes des matinées et les textes lus les après-midis se répondent. Les samedis seront donc centrés sur les questions dites « techniques ».

– Samedi 8 décembre 2018 Matinée clinique : « La demande et les premiers entretiens »
Après-midi de lecture : Sur la dynamique du transfert, Freud, 1912

– Samedi 9 février 2019 Matinée clinique : « La neutralité de l’analyste »
Après-midi de lecture : Conseils aux médecins dans le traitement psychanalytique, Freud, 1912

– Samedi 6 avril 2019 Matinée clinique : « L’abstinence »
Après-midi de lecture : Remarques sur l’amour de transfert, 1915

Groupes de travail

Les collègues qui le souhaitent sont invités à s’organiser en petits groupes afin de se mettre au travail ensemble autour des propositions de l’année. Ces groupes peuvent se constituer à partir d’un thème, d’un auteur ou d’un texte. S’engager dans un travail en groupe permet d’approfondir sa propre élaboration théorique et son approche clinique en lien avec les autres, tout en expérimentant cette forme interactive de la transmission. Ces groupes ont vocation à préparer une « Journée des groupes de travail du Collège ».