Tristan GARCIA-FONS

22, place de la Nation
75012 Paris
Tél. : 01 40 19 06 53
tgarciafons@gmail.com

François POMMIER

61, rue de Lancry
75010 Paris
Tél. : 01 42 06 53 18
fp@pommier.tel

Claudine LANZAROTTI

10, passage Tour de Vanves
75014 Paris
Tél. : 06 66 63 21 89
claudine.lanzarotti@gmail.com

Jean-François SOLAL

37, square Saint-Charles
75012 Paris
Tél. : 06 14 46 12 81
jf@solal.net

Le 4e mardi du mois
à 21h
au local
1re réunion le 27 novembre
27/11, 22/01, 26/03, 28/05 25/06

Après un long et fructueux compagnonnage, la déshérence actuelle de la psychanalyse en institution psychiatrique est la conséquence d’une nouvelle prétention scientiste : l’objectivation de la maladie ou du « trouble » par la biologie, l’imagerie cérébrale, la statistique ou la génétique a raboté progressivement la clinique du sujet. Le manuel DSM prétendument athéorique, donc objectif, ambitionne de remplacer toute théorie psychodynamique. Nous sommes pourtant nombreux, psychiatres et psychologues, à exercer la psychanalyse ou à s’y former, et à étendre ces compétences à l’institution psychiatrique. L’intérêt du public pour la psychanalyse ne se dément pas et les théories cognitivistes et comportementalistes ne parviennent pas à occuper tout le champ clinique. Ce séminaire témoignera d’une pratique clinique singulière et tentera de répondre à la question : comment travailler avec la référence psychanalytique dans les institutions psychiatriques aujourd’hui ?

– Mardi 27 novembre 2018 : Claudine LANZAROTTI (SPF), Un transfert en pleine criseCéline RUMEN (Psychiatre, psychanalyste)

– Mardi 22 janvier 2019 : Guy DANA (Psychiatre honoraire des Hôpitaux, psychanalyste, président du Cercle freudien)
Quand la psychanalyse réveille la psychiatrie

– Mardi 26 mars 2019 : Tristan GARCIA-FONS (SPF)
À l’écoute de l’enfant du trouble

– Mardi 28 mai 2019 : François POMMIER (SPF)
Psychanalyse, précarité sociale et vulnérabilité psychique

– Mardi 25 juin 2019 : Patrick LANDMAN (Psychiatre, psychanalyste, membre d’Espace analytique, président de STOP-DSM)
Les effets cliniques de l’opposition antipsychiatrique au DS

On s’inscrit auprès de l’un d’entre nous.