Salle de la Basilique (4 rue Émile Gueymard, 38000 Grenoble)
De 14h à 17h30
Entrée libre

Rencontre-débat avec Isabelle MONS autour de son livre
Femmes de l’âme. Les pionnières de la psychanalyse
(Payot, 2015)

Discutantes : Édith BÉGUIN et Estelle PORRET

Si « La psychanalyse est souvent perçue comme une affaire d’hommes », Isabelle Mons, par son étude rigoureuse de la vie et des œuvres de ces « femmes pionnières » restées pour la plupart peu connues, nous invite à réviser un préjugé tenace. Femmes engagées dans un combat féministe combien nécessaire dans un temps où l’université leur fut longtemps interdite, elles ont été accueillies par Freud parmi les psychanalystes des Mercredis viennois : Emma Eckstein devient en 1897 la première femme psychanalyste, Margarethe Hilferding est admise à l’Association psychanalytique de Vienne et au Congrès de La Haye en 1920, “elles sont presque toutes là” : Anna Freud, Melanie Klein, Sabina Spielrein, Helene Deutsch, Eugénie Sokolnicka, Hermine von Hug-Hellmuth.
Nous découvrirons, avec Isabelle Mons, ces vies mouvementées, souvent bouleversées par l’Histoire et leur propre histoire, au fil de notre interrogation toujours renouvelée : dans leur lutte pour la cause féministe, auront-elles pu par leur travail d’analystes et d’écrivaines, laisser entendre, dans le champ de la psychanalyse freudienne, la part du féminin? « La pensée sur le féminin a épanoui la pensée de Freud » nous rappelle Isabelle Mons.