Depuis le début du confinement, une quinzaine d’analystes de la SPF se sont réunis par Zoom dans des ateliers qui sont devenus réguliers et auxquels leurs participants ont donné comme nom « Propositions pour l’avenir de la SPF ».
Les enjeux étaient doubles : il s’agissait d’abord de nouer de nouveaux liens de travail au sein de la SPF, avec des collègues que nous croisions sans avoir eu encore l’occasion de travailler ensemble. Nous avions besoin de renouer des liens et d’en créer d’autres après 25 ans d’existence de notre société. Parmi nous, il y a des membres associés, des affiliés, des adhérents et des auditeurs libres. Pour nous mettre au travail, nous avions décidé de fermer quelque temps ces groupes. Aujourd’hui, nous souhaitons que les collègues intéressés nous rejoignent et/ou forment d’autres groupes.

Trois orientations de travail convergentes et distinctes se sont dessinées :
– Publicité de la psychanalyse
– Réflexions sur une expérience clinique singulière
Totem et tabou ou l’anthropophagie ?

Vous trouverez ces trois propositions de travail en cliquant ici.