Isabelle ALFANDARY
97, boulevard Raspail
75006 Paris
06 73 37 80 07
Isabelle.alfandary@gmail.com
Jean-Pierre MARCOS
57 bis, rue de Tocqueville
75017 Paris
06 60 82 69 41
jnprrmrc@aol.com
Daniel KOREN

15, rue des Tournelles
75004 Paris
01 42 74 46 50
danielkoren@hotmail.com

Le 3e lundi du mois
à 21h
au local
1re réunion le 18 octobre

La psychanalyse est plurielle. C’est un fait. Son développement théorique et concep-tuel, les conceptions de la cure, les outils techniques n’ont cessé de se multiplier, se diversifier et de diverger dans des directions différentes et, parfois, opposées. Des orientations qui ont donné lieu à autant d’ouvertures que de divisions.
Nous sommes les témoins et les héritiers de la pluralité de cette histoire. C’est pourquoi il nous a semblé intéressant de mettre ces différences au travail dans un jeu de confrontation dialectique. Nulle théorie, nul courant ne pouvant prétendre englober le tout du champ de la psychanalyse, quelle perspective pourrait se dessiner de leur association/ contradiction/opposition multiple et polyphonique ? Quels éclaircissements (théoriques, cliniques, conceptuels) pour- raient être éventuellement dégagés ? Gageons que des ouvertures sont possibles, sans tomber dans les travers de l’éclectisme. Plutôt comme une mise en lumière de l’impensé des unes par rapport aux autres.
Nous proposons donc d’effectuer un travail de « croisement de textes » marquants dans l’histoire de la psychanalyse, afin de les faire dialoguer, débattre, s’interroger, s’interpeller à partir de nos lectures. Textes choisis en tant que représentatifs d’un aspect ou d’une perspective d’une problématique particulière. Nous avons choisi de faire dialoguer cette année : Au-delà du principe de plaisir de Sigmund Freud (1920), Jeu et réalité de Donald W. Winnicott, « Nature et fonction du phantasme » de Susan Isaacs in Développements de la psychanalyse (PUF, 2013).

Ce séminaire est ouvert à tous les inscrits à la Société de Psychanalyse Freudienne.