Hélène OPPENHEIM-GLUCKMAN

136, avenue du Maine
75014 Paris
01 43 35 47 76
hoppenheim@orange.fr

Le 2e mardi du mois
à 21h
au local et sur Zoom
1re réunion le 11 octobre

Le Covid, comme les attentats terroristes en France, les guerres et les génocides actuels ou anciens avec leurs conséquences, ont suscité une réflexion nécessaire sur les interactions complexes entre la pratique analytique et « le dehors » (le social, le politique et le culturel).
Dans les diverses modalités de notre pratique analytique en libéral ou en institution, nous sommes confrontés, comme nos patients, parfois à notre insu, à une réalité sociale, politique et culturelle multiple, souvent excessive et traumatique, parfois plus « quotidienne ». Elle inclut aussi le discours « scientiste » diffusé aujourd’hui dans la société, les effets du virtuel et des évolutions technologiques qui ont été généralisées, les catastrophes humaines et écologiques et les informations extrêmement angois-santes qui en découlent. Comment repérer la façon dont nous sommes pris dans ces réalités dans le discours de nos patients et dans notre contre-transfert ? Quel impact sur notre pratique et sur nos théorisations psychanalytiques ?
Je propose un séminaire de recherche qui travaillera avec une élaboration en deux temps : discussion approfondie de cas cliniques présentés par les participants puis dans un deuxième temps, dégager des réflexions plus générales et théoriques qui s’enrichiront au fil du travail collectif. Elles pourraient également permettre des écrits, l’organisation de débats ou de colloques.

Ce séminaire s’adresse aux membres de la Société de Psychanalyse freudienne et suppose un engagement des participants dans ce projet. On s’inscrit en me contactant.