Claudine LANZAROTTI
10, passage de la Tour de Vanves
75014 Paris
06 66 63 21 89
claudine.lanzarotti@gmail.com
Léa SAND
116, rue du Chemin Vert
75011 Paris
01 48 06 16 50
lea_sand@hotmail.com

Le 3e mardi du mois
à 21h
au local et par Zoom
1re réunion le 28 septembre
28/09, 23/11, 25/01, 22/03, 24/05, 28/06

En établissant une typologie du mot d’esprit, Freud1 a montré les mécanismes inconscients qui sous-tendent la parole et le langage. Pour Lacan, ce texte était fonda-mental. Dans sa recherche sur le langage et sur l’inconscient, il s’y est beaucoup référé. De même, il s’est beaucoup intéressé à la Bible hébraïque et au Talmud, car il avait compris que, dans un certain dispositif de lecture juive (celui de l’interprétation talmudique) et en dehors de toute question de foi ou de croyance, il y a, tout comme dans l’interprétation psychanalytique, la production d’un écart dans le langage qui permet d’entendre autre chose que ce qui est dit. C’est pour cela qu’il a souvent conseillé aux analystes d’aller étudier ces textes de près, dans un travail où, comme il l’a formulé, « la pratique de la lettre converge avec l’usage de l’inconscient2 ».
C’est l’ambition de ce séminaire de suivre ce conseil et d’offrir une étude qui revisite des concepts et problématiques analytiques en les mettant en dialogue avec les textes biblico-talmudiques. Un tel exercice permet de dynamiser la pensée et d’ouvrir à de nouveaux questionnements. Notre cheminement se fait en spirale. Les thématiques nouvelles nous font revenir, sous des angles différents, vers celles déjà abordées.
C’est avec le thème de l’humour que nous avons entamé le séminaire, ce qui nous a menés vers la négation, la séparation, la loi, le langage. L’année suivante, c’est avec la nomination et le rêve que nous avons évoqué l’altérité, l’étrangèreté, l’exil. L’an dernier, nous sommes revenus, par d’autres trajets, sur la question de la loi. Nous avons vu que la loi du talion, loin d’être une rhétorique de la rétorsion, est prise à contresens quand on ne tient pas compte de l’équivocité du langage ; nous avons travaillé sur la perversion et l’inceste en lien avec les lois de la parole ; puis, nous avons abordé la notion biblique peu connue des villes-refuges, qui nous a amenés à réfléchir à la question de la violence et aux notions « d’acte involontaire » et de culpabilité.

Ce séminaire est ouvert aux auditeurs libres et aux membres de la SPF. Nous envisageons d’associer présence en salle et Zoom. Pour s’inscrire, envoyer un mail conjointement aux deux responsables.

1 Freud, Le mot d’esprit et ses rapports avec l’inconscient, 1905.
2 Jacques Lacan, « Hommage fait à Marguerite Duras, du ravissement de Lol V Stein » in Autres Écrits, Seuil, 2001.