Érotique et identitaire contemporains

Au local de la SPF

Notre ambition pour cette journée se déploie autour de la question du corps. Depuis l’archaïque de la constitution du corps érogène jusqu’aux questions que le monde actuel, avec l’exposition des sexualités, le marquage des corps, voire la possible modification des corps par la technique, permet, promeut, induit, mais aussi, à l’inverse, masque et refoule.
Avec une attention portée à la constitution de l’érogénéité, aux néo-sexualités et aux événements de corps, nous tenterons de clarifier ce qui pourrait ressortir de quêtes identitaires ou de quêtes érotiques.
Il s’agit de repérer comment à l’origine « se fabrique » un corps humain et comment un sujet en émerge. Il nous appartient, en effet, de pouvoir gagner avec nos analysants une clarté de penser et de nommer, qui permette à la fois de ne pas confondre ces différentes quêtes, mais aussi de ne pas les délier, autrement dit de pouvoir tenir dans le transfert le pari du conflit psychique à venir.
Nous envisagerons selon quelles modalités le transfert peut remobiliser un corps marqué des ratages du symbolique et comment l’analyste peut en être lui-même affecté.

Ces journées internes sont ouvertes aux membres de la SPF ayant une pratique clinique

Comité d’organisation : Dominique BONNAFÉ, Catherine DESNOS, Marie-Pierre SICARD-DEVILLARD