Dans le cadre de son séminaire “La clinique de l’archaïque en question(s) à travers l’œuvre de Joyce McDougall”, Catherine BERGERET-AMSELEK reçoit Frédéric TORDO, psychologue clinicien et psychanalyste, pour un exposé titré « Plaidoyer pour une certaine cybersexualité ».
À partir des travaux de Joyce McDougall sur les néo-sexualités et de sa clinique actuelle, Frédéric TORDO tentera de nous éclairer sur les identités aux formes inédites engendrées par l’hyper-modernité, en l’occurrence par un nouvel usage de la technologie qui privilégie une traversabilité permanente entre réalité physique et réalité numérique.
Quelle est cette sexualité transitionnelle, qui fait le pont entre cybersexualité et sexualité incarnée ? Tel sera le thème de son exposé.

Frédéric TORDO est psychologue clinicien, docteur en psychologie clinique, fondateur et responsable du DU de Cyberpsychologie (Université de Paris), chercheur associé au CRPMS (Université de Paris), membre fondateur de l’École Française de Cyberpsychologie et Cyberpsychologie Clinique (EF3C), membre fondateur de l’Institut pour l’Étude des Relations Homme-Robots (IERHR).
Frédéric TORDO est l’auteur de plusieurs articles et ouvrages. Les derniers en date sont : Le Moi-Cyborg. Psychanalyse et neurosciences de l’homme connecté, Dunod, 2019 ; Comprendre et soigner l’homme connecté. Manuel de cyberpsychologie, en collaboration avec Serge Tisseron, Dunod, 2021.

Pour s’inscrire à cette soirée, merci d’envoyer un email à Catherine BERGERET-AMSELEK : cbergeretams@free.fr