Ce groupe rassemble des collègues de différents pays et de différentes institutions psychanalytiques qui souhaitent acquérir des connaissances et de l’expérience sur les aspects trop souvent négligés des problèmes historiques, politiques et sociaux résonnant dans le processus psychanalytique, et contribuer ainsi à une réflexion sur ce sujet dans notre monde psychanalytique. Nous essayons aussi de comprendre quelque chose à propos de notre tâche de psychanalystes dans notre pays et nos sociétés respectives. Notre méthode principale consiste à discuter des cas cliniques présentés par des analystes de différents pays sous cet angle puis à réfléchir dans l’après coup de ces cas pour faire avancer nos élaborations.

La liste des membres actuels est la suivante :
Marta Areny, Société Espagnole de Psychanalyse/SEP, Barcelone
Rania Arida, Société de Psychanalyse Freudienne/SPF, Beyrouth et Paris
Veronika Grüneisen, Société Psychanalytique Allemande/DPG-IPA, Nuremberg
Bettina Jesberg, Société Psychanalytique Allemande/DPG-IPA, Berlin
Maria Johne, Association Psychanalytique Allemande/DPV, Leipzig
Marinella Linardos, Association Psychanalytique Italienne/AIPsi, Rome
Malgorzata Oijrzynska, Société Psychanalytique Polonaise, Varsovie
Daniel Oppenheim, sans société (ancien Centre de formation et de recherche psychanalytique, et Société de Psychanalyse freudienne/SPF, Paris)
Hélène Oppenheim, Société de Psychanalyse Freudienne/SPF, Paris
Václava Probstová, Société Psychanalytique Tchèque, Prague

Le groupe est ouvert.