Georgette BOCCHINI-REVEST
45, quai de Rive-Neuve
13007 Marseille
Tél. : 04 91 55 63 62
revest.georgette@wanadoo.fr
Yves LUGRIN
99, rue de Charonne
75011 Paris
Tél. : 01 48 07 23 55
yves.lugrin@orange.fr

Un samedi par mois
de 9h30 à 12h30
Adresse précisée à la rentrée
03/10, 14/11, 12/12, 09/01, 13/02 (à confirmer), 13/03,10/04, 12/06

Nos pratiques actuelles, y compris dans la période du confinement, nous font écouter ce qui, des blessures des processus mêmes de représentation et d’érogénéisation, font retour dans le réel du corps, souvent sans crier gare (psychosomatoses, addictions diverses, tempête hallucinatoire, etc.).
Dans le fil des séminaires antérieurs sur les rapports « trauma et fantasme » et sur « les moments limites » de toute cure, nous interrogerons cette année ce qu’il advient de ces manifestations brutes du corps quand elles cherchent à se dire ou s’actualisent dans la séance, dans le transfert. Comment l’analyste, potentiellement déconcerté, accueille-t-il ces manifestations ? À quels changements de position analysants et analystes sont-ils exposés ? Quelles modalités techniques s’inventent-elles entre analysants et analystes pour que l’irreprésentable vire à du figurable ouvert à symbolisation ? En quoi cette élasticité technique reste-t-elle fidèle à la métapsychologie freudienne ?
Nous cheminerons avec Sigmund Freud, Sándor Ferenczi, Jacques Lacan, Piera Aulagnier, Wladimir Granoff, François Perrier, sans oublier André Green, René Roussillon, auxquels s’ajoute cette année Joyce McDougall. Comme toujours, cette recherche clinique ne vaut qu’au regard des précieuses présentations de moments de cure ou de séance amenées dans et par le petit collectif des collègues (avec l’aide conjointe de Catherine Billé et Benjamin Augier).

On s’inscrit en contactant l’un de nous par téléphone ou par mail.