Caterina ALBANI

53, rue Victor Hugo
93100 Montreuil
Tél. 07 61 23 11 09

Cécile BABEL

56, rue de la Roquette
75011 Paris
Tel. : 01 45 26 38 77

Le 3e mardi du mois
à 21h
au cabinet de Cécile Babel
1re réunion le 16 octobre

La lecture de la correspondance entre Freud et Bleuler nous offre un double point de vue : celui de questionnements cliniques d’une part, stratégiques d’autre part quant au rayonnement possible et pérenne de la psychanalyse. À travers l’échange et le conflit entre les deux hommes, tout nous prouve une fois de plus combien la psychanalyse est loin d’être un savoir institué. Elle est vacillement constant, invention et appropriation de notions et concepts à partir d’une expérimentation sur soi-même. C’est ce cheminement qu’il nous est offert de suivre, révélateur du lieu où se situe politiquement la psychanalyse : au plus profond de l’interrogation sur le sujet à laquelle Freud ne déroge jamais.

Aujourd’hui, la psychanalyse continue à rencontrer des résistances. D’où l’intérêt pour une génération d’analystes aux prises avec les difficultés contemporaines inhérentes à cette pratique de réinterroger les origines afin de se resituer et de se penser. À travers cette correspondance et ce que nous y découvrirons pas à pas, nous pourrons approfondir certains questionnements qui nous mèneront vers d’autres textes.

Nous proposons donc de poursuivre le séminaire avec la correspondance entre Freud et Bleuler afin de continuer à élaborer à partir de l’effervescence vivifiante qui caractérisa l’époque des pionniers de la psychanalyse. Nous nous appuierons sur la lecture de La Psychanalysede Moustapha Safouan, et notamment des pages consacrées à Freud et Bleuler, ainsi que sur l’article d’Ernst Falzeder : « Sigmund Freud et Eugen Bleuler : l’histoire d’une relation ambivalente ».

On s’inscrit en téléphonant à l’une d’entre nous.