Les Ateliers freudiens de Pontarlier
Printemps 2018

Jean-Michel ABT
23, rue Jean Jaurès
25300 Pontarlier
Tél. : 03 81 39 30 13
jean-michel.abt@wanadoo.fr
« Corps et déploiement d’espaces »
Pontarlier

Attendre, contre toute attente

Qu’est-ce qui nous attend ? Qu’y a-t-il derrière la porte de notre imaginaire ? Sommes-nous déjà attendus ? Y a-t-il quelqu’un devant la porte, passeur d’attente, y a-t-il désir en cette attente ?

Entrer dans l’attente n’est pas sans perte. Il y a un deuil à faire de nos attentes, de nos espoirs, et même de la fin de l’attente. À cet endroit, tristesse et joie ne sont pas incompatibles, comme en témoignent les larmes de joie.

La déception de l’imaginaire, la dépression peuvent être un chemin au détour duquel tomber sur l’inespéré. Consentir à tomber. Et pourtant tenir. Qu’est-ce qui permet de tenir quand plus rien ne tient, de faire de la solitude, radicale en ce deuil, un seuil ?

Les mots nous attendent. Ce sont les mots de l’autre. Ils nous sont donnés, et c’est une promesse qui n’a besoin de rien promettre. La responsabilité de l’homme, paradoxalement son initiative, est de répondre de ce don du langage par la parole, le silence ou la création, en se laissant toucher. Répondre suppose de se fier à l’autre, à l’altérité en l’autre, à l’invisible auquel ouvre le frémissement des mots quand ceux-ci ne sont pas réduits à une signification dans le vouloir comprendre de la tête. Sinon les mots désincarnés se font refus, déni. Alors nous courons ici, nous courons là, nous ne tenons pas en une place donnée dans l’attente, la chair agitée n’est plus marquée de la présence.

Selon le rythme des Ateliers, nous reprendrons ce thème par d’autres entrées, d’autres rencontres. Des précisions seront donc données ultérieurement.