La fonction paternelle

François LÉVY
30, rue des Lyonnais
75005 Paris
Tél. : 01 43 37 46 70

En collaboration avec Gianna WILLIAMS
Tavistock Clinic
Londres

Cinq rencontres dans l’année
le samedi de 11h à 13h
au local
07/10, 09/12, 10/02, 31/03, 09/06

Dans le champ psychanalytique, la notion de père recouvre bien autre chose que la figure qu’on désigne couramment comme l’agent ordinaire de la paternité, puisqu’elle désigne essentiellement « l’opérateur symbolique » dont la fonction incombe à tout être incarné occupant cette place. C’est dire que son rôle est primordial auprès de la mère comme auprès de l’enfant, faute de quoi il n’y a pas de triangulation possible.

Entre les théories anglo-saxonnes, qui ont abondamment centré leurs recherches sur la relation mère-enfant — avec le profit que l’on sait —, et la théorie lacanienne, qui pointe le manque symbolique de tout père réel, il y a une articulation à formuler afin de dégager que la « fonction paternelle » est, et demeure, un « invariant ».

En prenant appui sur l’œuvre de Dostoïevski, nous poursuivrons le travail entrepris jusqu’à en dégager ses différentes facettes et leurs possibles points de vue. Divers intervenants, anglais et français, contribueront à ce dialogue.

 
On s’inscrit, par écrit, auprès de François Lévy.